CHRONIQUE

PERSONNE ICI NE SAIT QUI JE SUIS

PICAUD

Un centre social comme lieu d'entraides et de solidarités concrètes, c'est précieux. Coline Picaud collecte les récits de vie de demandeurs d'asile, pour la plupart dublinés. Simple et incarnée, cette BD nous plonge dans la réalité de l'exil.

Alors, comme cette travailleuse sociale interviewée, citons Prévert : "Je sais, un peu partout, tout le monde s'entretue, c'est pas gai, mais d'autres s'entrevivent, j'irai les retrouver"

Voir l'article

Revenir à la liste