Mercredi 27 Septembre 2017 à 19h00
Je ne suis pas féministe mais...
Projection du film Je ne suis pas féministe, mais…, de Sylvie et Florence Tissot
Jeudi 28 Septembre 2017 à 19h00
Christine Delphy
Rencontre avec Christine Delphy
Mardi 03 Octobre 2017 à 19h00
Niet éditions
Jungle de Calais
Mercredi 04 Octobre 2017 à 18h
Quentin Ravelli
Biographie d'une marchandise
Jeudi 05 Octobre 2017 à 19h00
Jef Klak
Revue
Mardi 10 Octobre 2017 à 19H
Rachid Oujdi
Chibanis oubliés
Jeudi 12 Octobre 2017 à 19h00
Alain Naze
Normalisation Gay
Vendredi 13 Octobre 2017 à 19h00
Éric Chevillard
Littérature Française
Mardi 17 Octobre 2017 à 19h00
Barbara Balzerani
Années de plomb
Mercredi 18 Octobre 2017 à 19h00
Yves Meunier
Propagande par le fait
Mercredi 25 Octobre 2017 à 19H
Philippe Baqué
Science asservie
Vendredi 03 Novembre 2017 à 16H À TERRES DE LÉGENDES ET À 19H À TERRA NOVA
Vincent Cheynet et Pierre Druilhet
Vive les décroissants !
Mardi 07 Novembre 2017 à 19H
Bénédicte Pagnot
Les yeux dans les docs
Mercredi 08 Novembre 2017 à 19h00
L'Inventaire
Revue
Jeudi 09 Novembre 2017 à 19h
Max de Carvalho - Les éditions Fario
Poésie
Vendredi 10 Novembre 2017 à 19h
Jean-Baptiste Vidalou
Territoires en lutte
Mercredi 15 Novembre 2017 à 19h00
Philippe Caumières
La pensée politique de Castoriadis
Vendredi 17 Novembre 2017
FanXoa
Littérature punk
Mercredi 22 Novembre 2017 à 19h00
Pierre Thiesset
Tolstoï Anarchiste
Jeudi 23 Novembre 2017 à 19h
Des féminismes en images
Les yeux dans les docs
Vendredi 24 Novembre 2017 à 19h00
Revue États d'urgence
Photographie engagée

Contactez-nous

05 61 21 17 47

CHRONIQUE

LE SAGE DES BOIS

GEORGES PICARD

Le sage des bois, c'est le jeune héros, ainsi surnommé ironiquement par ses amis à cause de son projet, pourtant sérieux, de partir s'établir au bord d'un étang, loin de toute civilisation afin d'y bâtir sa cabane, de cultiver son potager et de vivre de la pêche. Son projet est né de la lecture de Walden ou la vie dans les bois de l'Américain Henry Thoreau, parti vivre deux ans et demi en autarcie au XIXe siècle. Dans sa fougue, il brandit ce livre face aux détracteurs de son projet, utilisant la philosophie de Thoreau pour justifier chacun de ses choix de vie. Cependant, notre jeune narrateur vit dans la France contemporaine, et doit peut-être revoir au fur et à mesure ses ambitions à l'aune de la modernité : trouver un terrain libre sans propriétaire hargneux prêt à lui faire la peau peut se révéler un tantinet compliqué. Surtout, il faut aussi pouvoir combattre son propre dilettantisme, son manque de compétences manuelles (comment construire sa cabane lorsque l'on n'a aucune notion de bricolage?), son absence de ressources pécuniaires (combien de temps ses amis vont-ils accepter de l'héberger sous la table de leur salon?), et ses lacunes en matière de botanique. Le projet ne s'annonce donc pas facile, mais avec l'aide d'une bouquiniste bien décidée à lui procurer tous les livres sur la faune sous-marine et armé de son livre-bible, le sage des bois ne se démonte pas et entreprend de partir. Il fait sur son chemin des rencontres qui changeront sa façon de voir le monde et la littérature. Une lecture pleine d'humour, qui nous pose la question fondamentale de l'écart entre philosophie théorique et philosophie pratique, et qui rend un bel hommage au classique de Thoreau.

Arielle

Voir l'article

Revenir à la liste