CHRONIQUE

PERSONNE NE SORT LES FUSILS

LUCBERT SANDRA

"Finalement, cette histoire de suicides, c'est terrible, ils ont gâché la fête." C'est par cette citation de Didier Lombard, ex-directeur de France Télécom à la barre de son procès en 2019, que s'ouvre le livre de Sandra Lucbert : l'entreprise a suicidé ses employés par pur esprit gestionnaire, et les principaux responsables n'y voit aucun problème moral.

Une réactualisation de la question de la banalité du mal, baignée par la novlangue et l'idéologie contemporaine du flux - une chronique à charge sur les sacrifiés du règne néolibéral, dans une langue et une écriture au scalpel. 

Glaçant et brillant.

 

J.

Voir l'article

Revenir à la liste