Jeudi 23 Janvier 2020 à 21H
La poésie, c'est le pied!
À LA CAVE POÉSIE !
Jeudi 23 Janvier 2020 à 18H
Kaoutar Harchi & Karima Lazali
Rencontre spéciale 15 ans ! Temps 1
Vendredi 24 Janvier 2020 à 18H
Vinciane Despret & Alessandro Pignocchi
Rencontre spéciale 15 ans ! Temps 2
Mardi 28 Janvier 2020 à 18H
Gérard Noiriel & Michel Pialoux
Rencontre spéciale 15 ans ! Temps 3
Mardi 28 Janvier 2020 à 19H
10 ans de l'UPT!
HORS-LES-MURS, AU BIJOU !
Vendredi 31 Janvier 2020 à 19H
Zvonimir Novak
Cirque électoral
Vendredi 31 Janvier 2020 à 18H30
Pascal Comelade
HORS-LES-MURS
Mardi 04 Février 2020 à 19H
Jean-Paul Demoule
Archéologie
Jeudi 06 Février 2020 à 19H
Jean Druon
Condition paysanne
Vendredi 07 Février 2020 à 14H
F.I.S.T.
HORS-LES-MURS
Vendredi 07 Février 2020 à 19H
Patrick Quillier
Poésie mexicaine
Samedi 08 Février 2020 à 18H
Bruit Fureur & Cie Contremarches
Soirée spéciale 15 ans! Temps 4
Mardi 11 Février 2020 à 19H
Bruno Jaffré
Insurrection burkinabè
Jeudi 13 Février 2020 à 19H
Éditions Smolny et Agone
Rosa Luxembourg
Mercredi 19 Février 2020 à 19H
Myriam Suchet
Faire relations
Mardi 25 Février 2020 à 19H
Cinélatino - Documentaire
Narcotrafic mexicain
Jeudi 27 Février 2020 à 19H
Maboula Soumahoro
Identité noire
Mercredi 04 Mars 2020 à 19H
Tal Dor & Nacira Guénif-Souilamas
Féminisme décolonial
Mercredi 11 Mars 2020 à 19H
Jérôme Baschet
Soulèvements
Vendredi 13 Mars 2020 à 19H
Panthère première N°5
Guépard, panthère revient
Jeudi 19 Mars 2020 à 18H
Festival Sauvageonnes
HORS-LES-MURS
Vendredi 20 Mars 2020 à 12H
Cinélatino - 32e rencontre de Toulouse
HORS-LES-MURS
Mercredi 25 Mars 2020 à 19H
Théâtre de la Passerelle
Paroles vagabondes
Jeudi 26 Mars 2020 à 19H
Paula Anacaona & Claudia Amaral
Histoire coloniale
Vendredi 27 Mars 2020 à 19H
Laetitia Bianchi - Posada
Gravures politiques

Contactez-nous

05 61 21 17 47

CHRONIQUE

CREPUSCULE DU TOURMENT

MIANO-L

Quatre voix de femmes s'élèvent, s'adressant toutes au même homme, Dio, leur fils, leur premier amour, leur compagnon et leur frère. Si nous sommes à un tournant de la vie de cet homme, puisqu'il quitte le Nord pour se réinstaller dans son pays d'origine - un pays subsaharien qui n'est jamais nommé -, nous ne l'entendons pourtant jamais.  Son portrait se dessine à travers le phrasé particulier de chacune de ces femmes, mais nous devinons au fil des mots que ces femmes-là ont bien d'autre chose en commun que ce seul homme : elles nous dévoilent, à demi-voix ou de manière revendiquée, la fêlure qui les constitue, qu'elle soit identitaire - une ascendance lourde à assumer - ou sexuelle...

La langue de Léonora Miano se déploie dans toute sa splendeur, tour à tour lyrique et crue, pour nous dire la difficulté d'être soi, bien loin des clichés exotiques ou genrés.

Et la très bonne nouvelle, c'est que le deuxième tome  constitue un véritable pendant au premier en nous faisant découvrir enfin la voix et l'esprit de Dio.

Arielle

Voir l'article

Revenir à la liste